21 novembre 2010

4

Tu parles d’une journée ! Je suis épuisée. A peine rentrée, Zoé trépignait pour que je l’aide à apprendre sa récitation, Charlotte enfermée dans sa chambre n’a pas voulu que je l’embrasse et Pilou allongé sur le sol de la cuisine, la truffe tiède, a dégueulé et pissé partout ! L’urgence et la priorité dans le cas présent c’est de nettoyer sinon c’est moi qui vais dégueuler, ensuite, ben ensuite je verrais bien, là je peux plus réfléchir.

05

Je préfère partir en fumée que de rester en poudre.

Mon programme avec les filles, s’est bien passé, même si mercredi ce n’était pas facile, j’ai joué les taxis, mis une lessive en route, téléphoner pour commander du bois de chauffe pour l’hiver, téléphoner à ma mère pour lui dire que Non, nous n’étions pas disponibles ce week-end pour les voir que Oui je la rappelle sans faute que Oui, tout va bien même si un peu surbookée en ce moment que Oui je l’aime. Voilà, une corvée de faite. Charlotte boudait dans son coin, Zoé était déchaînée, elle racontait comment la maîtresse avait organisé une course d’orientation dans le parc, elle était toute excitée, nous racontant combien elle savait se servir d’une boussole, que désormais elle voulait être exploratrice et parcourir le monde rien qu’avec sa boussole. Elle nous a fait rire aux éclats avec ses imitations, déridant ainsi sa grande sœur. Puis Charlotte a été silencieuse, sa sœur prenait trop de place. Après avoir débarrassé la table, jeter les cartons des pizzas, étendu le linge, donner à manger à la basse-cour, je suis montée voir Charlotte. J’ai toqué doucement à sa porte, elle m’a répondu d’un mmoui engageant. Toutes les deux assises sur le bord de son lit je lui ai demandé comment elle allait. Elle s’était fâchée avec son amie pour une histoire de CD prêté puis perdu, mais sinon Tout va bien maman, je te rassure, j’te demande pardon d’avoir crié lundi pour mon pull, mais bon, tu peux pas comprendre c’était super important pour moi que je mette ce chandail rose ce jour là. Ma main caressait ses longs cheveux châtains, Chandail ou pas, tu es très mignonne Charlotte, mais viens je vais te montrer comment la machine fonctionne, comme ça tu pourras t’en servir. Super mais ne compte pas sur moi pour m’occuper du linge de tout le monde ! Au fait, maman, je suis invitée samedi à un anniv, j’peux ?

Posté par pagenas à 02:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur 4

    Chapitre 4

    Ah les mamans!Quelle galère pour nous, les filles.
    Ah,Ah!Les filles!Quels soucis, pour nous les mères.
    - Quant aux "enfants"... Tous au congélateur !!
    (Je sais, c'est vilain ça)... Pour dire D

    Posté par Monique, 10 décembre 2010 à 07:06 | | Répondre
Nouveau commentaire